Des articles, de l'art et des romans.

Astronomie et voyages extraordinaires.
 
Accueil  Calendrier  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Des physiciens à la recherche du secret du mètre ruban enroulable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
azur84
Admin


Messages : 173
Date d'inscription : 08/05/2012
Age : 50
Localisation : watterfallcity

MessageSujet: Des physiciens à la recherche du secret du mètre ruban enroulable.   Sam 29 Nov 2014 - 17:25

Jusqu’où peut-on déplier dans le vide un mètre ruban à enrouleur avant qu’il se torde ? Jamais assez loin, répondront les bricoleurs, trop souvent frustrés par la flaccidité traîtresse de l’instrument… L’interrogation semble triviale mais elle a un lien avec des travaux de recherche tout à fait sérieux.



L’énigme du mètre ruban est assez proche en effet de la question suivante : comment rendre rigide une feuille de papier, sans recourir à aucun subterfuge physico-chimique ? Une solution simple est de la courber en son centre en la plissant autour d’un doigt. Il se forme comme une gouttière qui s’élargit loin du doigt. Le physicien curieux se pose alors une autre question : sur quelle longueur la feuille reste-t-elle courbée ? Quand redevient-elle plate et donc fragile ? Voire jusqu’où restera rigide le fameux mètre ruban ?

« Des expériences, des résultats, mais pas de modèles »

La réponse a pris plus de trois ans à une équipe française de l’Ecole polytechnique, des universités de Grenoble et d’Aix-Marseille et du CNRS pour en venir à bout, comme ils l’expliquent dans Physical Review Letters du 21 novembre. « Nous avons assez vite fait les expériences et obtenus les résultats mais nous n’avions pas de modèles pour les expliquer ! », se souvient Yoël Forterre, de l’université d’Aix-Marseille.

Il faut dire que les équations décrivant cette mécanique pas si simple sont en fait insolubles dans la plupart des cas, à moins de recourir à des simulations numériques lourdes.

Deux phénomènes sont en compétition. Rester courbé « coûte » un peu d’énergie au matériau, car la feuille est naturellement plate, mais s’aplatir à partir d’une forme courbée coûte encore plus d’énergie, car cela étire la feuille. Un peu comme lorsque l’on veut étaler une feuille sur une sphère


L’élasticité ne compte pas

Après quelques simplifications, les chercheurs sont tout de même arrivés à trouver la formule donnant la longueur dite de persistance au bout de laquelle la feuille redevient plate. Surprise ! Cette longueur ne dépend pas des propriétés élastiques du matériau. Que ce soit une feuille de cuivre, d’aluminium, de papier ou de plastique, le résultat est le même (sous réserve d’être dans un régime assez peu rigide). Plus la feuille est mince, plus la longueur de persistance est grande. De même si le ruban est large.

Avis donc aux architectes qui voudraient apporter de la rigidité par la seule grâce de la géométrie : ils sauront mieux calculer leur structure.

Avis aussi aux botanistes qui s’intéressent à la croissance des plantes et à leur rigidité. Les feuilles de maïs ou de blé par exemple ont justement une extrémité qui épouse la courbure de la tige tandis que l’autre est plate. La longueur de déploiement de ces feuilles serait-elle donnée par les mêmes équations que celles du ruban de l’expérience ? Si c’est le cas, alors la mécanique et pas seulement la génétique contraindrait la géométrie.

Lemonde.fr de David Larousserie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://uncoindenature.lebonforum.com
 
Des physiciens à la recherche du secret du mètre ruban enroulable.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le secret du passage
» Le Jardin Secret d'Agnieszka Holland (1993)
» UN SULFUREUX SECRET de Megan Hart
» recherche béton livré a domicile
» [Barjavel, René] Le grand secret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Des articles, de l'art et des romans. :: Au quotidien :: Balades dans la nature-
Sauter vers: